Terrorisme islamiste : le camouflage du bloc américano-sioniste dans sa marche en avant vers le Nouvel Ordre Mondial

Alors que les attentats dits « islamistes »1 pullulent en France et ailleurs, il apparaît nécessaire de sortir du feu de l’action pour prendre de la hauteur sur les tragédies actuelles et ce, afin de discerner les enjeux géopolitiques sous-jacents. Des enjeux ignorés du grand public, mais ô combien importants pour comprendre les tenants et aboutissants de ce mal du siècle qu’est la menace terroriste.

Al Qaïda et Daech, deux Golems2 pour le prix d’un

Le terrorisme « islamiste » porte le cachet de l’axe américano-sioniste comme nous le démontre l’histoire de la création et du développement d’Al-Qaïda et de Daech. Ces deux organisations terroristes sont le pur produit de la stratégie géopolitique des néo-conservateurs américains – noyauté par l’AIPAC, le lobby judéo-sioniste aux États-Unis – pour le Moyen-Orient. Une stratégie, dont l’objectif final est de promouvoir le « choc des civilisations »3 et par là même, balkaniser le Moyen-Orient dans l’intérêt exclusif d’Israël, nous y reviendrons plus tard dans l’article.

 

Tout d’abord l’organisation Al-Qaïda, elle fut fondée grâce à l’assistance financière et logistique des États-Unis en partenariat avec son éminent vassal wahhabite dans la région, l’Arabie Saoudite. Cette fondation intervient dans le cadre du « programme afghan de la CIA »4 (1979-1982). À ce propos, l’ultra-sioniste Hilary Clinton a reconnu à plusieurs reprises et sans détour que se sont bien les États-Unis qui ont crée Al-Qaïda5. En outre, Le Figaro a révélé qu’en juillet 2001 Oussama Ben Laden, alors hospitalisé à Dubaï, avait reçu la visite du représentant de l’antenne locale de la CIA6 ainsi que du chef des services de renseignement saoudiens. Une information pour le moins troublante car deux mois après, Oussama Ben Laden devint mondialement célèbre pour son rôle de commanditaire des attentats contre le World Trade Center. Plus troublant encore, il a été mis en lumière à la suite du scandale swissleaks (portant sur un immense système d’évasion fiscale et de blanchiment d’argent mis en place par la filiale suisse du groupe bancaire britannique HSBC) qu’un trafiquant d’armes, de diamants et de drogues israélien nommé Shimon Yelinek a aidé financièrement Al-Qaïda a financé son opération du 11 septembre 2001; c’est d’ailleurs ce que tenta d’expliquer le reporter du journal Le Monde Serge Michel sur le plateau du Grand journal de Canal +7. Autre fait important : Shimon Yelinek n’a pas agi seul. Il a collaboré avec un compatriote appelé Ori Zeller, agent du Mossad et représentant (au Guatemala) de la société Israel Military Industries (contrôlée directement par le gouvernement israélien)8. Il ne s’agit là que d’une ébauche des nombreux éléments faisant état de l’implication d’Israël – placé dans la liste des États terroristes par la Bolivie – dans les attentats du 11 septembre 2001. Pour plus de détails, lire l’ouvrage du journaliste Hicham Hamza alias Panamza intitulé Israël et le 11-Septembre : le grand tabou ou encore l’article de Laurent Guyénot

« 11-Septembre : Inside Job ou Mossad Job ? » disponible au lien suivant : http://www.voltairenet.org/article179106.html

Quant à Daech, c’est l’invasion américaine de l’Irak en 2003 qui a fait le lit à son apparition. Selon le gouvernement irakien à Bagdad, 17 de ses 25 principaux leaders sont passés par le Camp Bucca, une prison américaine située en Irak9. Comme le déclare un cadre de l’État « islamique » au journal britannique The Guardian : « Sans ces prisons [les centres d’internement américains en Irak] – il n’y aurait pas aujourd’hui d’État islamique. Bucca était une usine. Il nous a tous faits. Il a bâti notre idéologie […] Nous avions tellement de temps pour réfléchir et planifier […] Pour nous, ce fut une académie ; pour eux – les chefs – une école de management. »10 Dès lors l’embryon Daech n’a cessé de croître pour atteindre maturité grâce au soutien opaque du bloc atlanto-sioniste11 (et de ses sous-fifres saoudiens, qataris, et des autres émirats sionistes12). Un constat corroboré par les dires du général français Vincent Desportes. Ce dernier fit les déclarations suivantes à l’occasion d’une commission sénatoriale en date du 17 décembre 2014 : « Un mot sur Daech, d’abord […] Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre ? Affirmons-le clairement, parce que cela a des conséquences : ce sont les Etats-Unis. Par intérêt politique à court terme, d’autres acteurs – dont certains s’affichent en amis de l’Occident – d’autres acteurs donc, par complaisance ou par volonté délibérée, ont contribué à cette construction et à son renforcement.»13 Des propos qui vont dans le sens des révélations faites par le sénateur américain John Mc Cain sur Fox News, toujours en 2014. Dans une première interview accordée à la journaliste Greta Van Susteren, ce dernier déclara : « Hillary Clinton a déjà décrit une réunion à la Maison-Blanche il y a deux ans. Chaque membre de l’équipe de Sécurité nationale recommandait d’armer l’Émirat islamique. Le président s’y est lui-même opposé, comme il s’est opposé et a décidé de ne pas bombarder la Syrie après qu’il ait dit qu’elle avait franchi la ligne rouge. »14 Par la suite, dans un entretien accordé au Sean Hannity’s Show, il a admis être en contact permanent avec des sommités de Daech15. Tout ceci nous permet de mesurer l’étendue des mensonges propagés par la propagande médiatique pour qui, l’État « islamique » aurait surgi de manière spontanée, sans bénéficier d’aucune assistance du bloc américano-sioniste.

De prime abord, tout cela est abstrait. Mais tout devient limpide à l’esprit une fois qu’il a conscience des fins poursuivis par ces « grands criminels qui ourdissent des complots »16.

Le Grand Israël ou le « leibensraum »17 des « judéo-nazis »18

La balkanisation du Moyen-Orient rendue possible par l’invasion américaine de l’Irak (2003) et son corollaire, l’émergence de l’État « islamique » en Irak et au Levant (2014) conforte la position d’Israël dans la région. Ainsi, ces deux golems de fabrication américano-sionistes que sont Al-Qaïda et Daech – qui soit dit en passant, n’ont jamais planifiés d’attaques sur le sol israélien – ont permis l’accomplissement des objectifs affichés dans le plan sioniste pour le Moyen-Orient. Ce plan nous est exposé par Oded Yinon (ancien fonctionnaire du ministère israélien des Affaires étrangères) dans un article paru en février 1982 dans la revue Kivounim, publiée par l’Organisation sioniste mondiale. En voici un éloquent et pour le moins « prophétique » extrait : « L’Irak riche en pétrole d’une part et pays déchiré par des conflits internes d’autre part est assuré de se trouver dans notre viseur. Sa dissolution est encore plus importante pour nous que celle de la Syrie. L’Irak est plus résistant que la Syrie. Pour l’instant c’est le pouvoir irakien qui constitue la plus grosse menace pour Israël. Une guerre entre Irak et Iran provoquera la ruine de l’Irak de l’intérieur avant même que le pays puisse organiser un vaste front de bataille contre nous. Toute espèce de confrontation entre Arabes nous est immédiatement utile et raccourcira les étapes vers l’objectif plus important qui est de briser l’Irak en morceaux sous différentes dénominations, comme cela s’est fait en Syrie et au Liban. En Irak, une division en provinces selon des lignes ethnico-religieuse comme en Syrie à l’époque ottomane est possible. Ainsi, trois États ou plus existeront autour des trois plus grosses villes : Bassora, Bagdad et Mossoul, et les zones chiites au sud se sépareront des zones sunnite et kurde. Il est possible que la confrontation actuelle entre Iran et Irak approfondisse cette polarisation. »

L’accomplissement du Plan Yinon est aujourd’hui fait accompli. Les Israéliens n’ont plus à craindre les foudres de l’Irak et de la Syrie ; ces derniers étant empêtrés dans la guerre civile – Irak et Syrie sont ce qu’il est coutume d’appeler en géopolitique des « États faillis ». Ils ne peuvent plus se projeter sur des enjeux relevant de la politique extérieure. Ainsi, Israël peut se concentrer sur la deuxième phase de son plan : établir le fameux « Eretz Israël », le Grand Israël exposé dans la Torah19, dont les frontières s’étendent du Nil à l’Euphrate.

« Écoutez la philosophie politique de Machiavel et vous entendrez la petite musique juive » dixit Michael Ledeen, ancien collaborateur des services secrets des États-Unis et d’Israël20

Toutefois, pour ne pas s’attirer la vindicte du monde, Israël ne veut pas apparaître comme l’agresseur. Au contraire, Israël veut apparaître comme le défenseur de la civilisation des Lumières prétendument21 judéo-chrétienne contre l’obscurantisme et la barbarie des musulmans. C’est justement à cela que servent tous ces sicaires tafkiro-wahhabites stipendiés par l’axe américano-sioniste. Ces déchets de l’humanité massacrant des civils urbi et orbi n’existent que pour justifier cette prophétie auto-réalisatrice du choc des civilisations. C’est d’ailleurs comme cela que les choses nous ont déjà été présentées par l’ultra sioniste maladif Chistian Estrosi22, et continueront de l’être de plus en plus. À l’instar de la « stratégie de la tension »23 menée par les réseaux « stay-behind » de la CIA (en particulier le réseau Gladio24) afin d’exploiter la menace communiste à des fins politiques durant la guerre froide (par l’entremise d’opérations sous fausses bannières), le terrorisme tafkiro-wahhabite a été crée dans le but d’exploiter la terreur, encore et toujours. Ainsi, les peuples se trouvent et se trouveront au rythme des attentats, encore plus divisé, et comme dit le proverbe : « diviser pour mieux régner ». Ces attentats qui se succèdent inlassablement, offrent de surcroît un excellent prétexte au législateur pour « protéger » notre chère liberté à coup de lois de plus en plus liberticides25, un bel oxymore.

 

Par ailleurs, ce choc des civilisations ennemi des peuples et des nations, concorde parfaitement avec les objectifs des organisations mondialistes (groupe Bilderberg, Commission trilatérale, Franc-maçonnerie, B’nai Brith…) pour qui l’établissement du Nouvel Ordre Mondial passe par le délitement des nations. Il est évident que la menace islamiste (créée de toute pièce) combinée à la crise économique (créée de toute pièce), et à l’affrontement entre l’OTAN et la Russie souhaité par les néo-conservateurs produit un cocktail explosif faisant planer le spectre d’une Troisième Guerre mondiale. La guerre mondiale, une étape nécessaire à la mise en place du gouvernement mondiale – « avec Jérusalem pour capitale » dixit Jacques Attali26 – dont le franc-maçon israélite Jacques Attali (surnommé « l’homme qui murmure à l’oreille des présidents ») nous rabat sans cesse les oreilles. Une perspective qui trouve un terrible écho dans le discours tenu en 1861 par celui qui fût ministre de la justice en 1848, le franc-maçon et président de l’Alliance israélite universelle, Isaac Jacob-Adolphe Crémieux. Nous laissons le soin au lecteur d’en tirer ses propres conclusions :

« Un messianisme des temps nouveaux va surgir, la Jérusalem d’un nouvel ordre, sainte fondation entre l’Orient et l’Occident, doit se substituer au double empire des papes et des empereurs. Je ne cache pas jusqu’au cours des années je n’ai jamais consacré ma pensée qu’à cette seule œuvre. A peine a-t-elle commencé son œuvre que l’influence de l’Alliance Israelite Universelle s’est faite sentir au loin. Elle ne se restreint pas seulement à notre culte, elle veut pénétrer dans toutes les religions comme elle a pénétré dans tous les pays. Les nationalités doivent disparaitre, les religions doivent être supprimées. Israël, lui ne doit pas disparaître, car ce petit peuple est l’élu de Dieu. Dans tous les pays nous devons mettre les juifs isolés en relation avec les autorités pour qu’à la première nouvelle d’une attaque [27], nous puissions nous lever comme un seul homme. Nos voix désirent se faire entendre dans les cabinets des ministres, jusqu’aux oreilles des princes, et advienne que pourra. Tant pis si nous devons faire usage des lois de force, incompatibles avec le progrès de l’heure, nous nous joindrons alors à tous les protestataires. On nous adjure de pardonner le passé, le moment est là où se crée sur des fondements inébranlables une alliance immortelle. »28 

Ce discours aux relents belliqueux, nous le retrouvons de nos jours dans la hasbara29 du propagandiste sioniste Shmuel Trigano, qui comme Isaac-Jacob Adolphe Crémieux en son temps, se trouve être un membre de l’Alliance israélite universelle. Dans un article ou plutôt dans un « gloubi-boulga » publié en juillet 2016 dans Le Figaro30, Shmuel Trigano évoque une « guerre civile » et une « guerre de religion planétaire » instiguées par l’Islam, le Coran (sans jamais citer de passages) et la cause palestinienne qu’ils portent pour responsables de l’émergence de la menace terroriste en Occident. Or, « les faits ne cessent pas d’exister parce qu’on les ignore » écrivait Aldous Huxley, nous avons déjà prouvé de manière factuelle que c’est bien l’Occident sous influence sioniste qui a produit la corde avec laquelle il est en train de se pendre – réalisant ainsi la sinistre « prophétie » d’Isaac-Jacob Adolphe Crémieux. Entre autres, Shmuel Trigano fustige le fait qu’Antoine Leiris, époux d’une victime du Bataclan, ait écrit un livre intitulé Vous n’aurez pas ma haine. Shmuel Trigano nous explique au contraire qu’il faut se laisser-aller à la vengeance : l’ingrédient indispensable pour que le fantasme de « guerre civile » (sic) de Shmuel Trigano devienne réalité. Ainsi donc, en produisant le terrorisme « islamiste », le bloc américano-sioniste ouvre la voie à de grands cataclysmes sociaux en France comme ailleurs. Il n’est pas anodin de ce point de vue que le directeur général de la Sécurité intérieure Patrick Calvar ait émis en juin 2016 des craintes concernant un risque de « confrontation » en France, voire d’une « guerre civile ». Selon lui, « encore un ou deux attentats et la confrontation aura lieu »31. Comme nous l’annonçait Manuel Valls au lendemain des attentats de Charlie Hebdo : « Il faut s’habituer à vivre avec cette menace terroriste qui est le fruit d’organisations internationales particulièrement barbares comme Daech (organisation de l’Etat islamique) ou Al-Qaida, mais aussi d’individus radicalisés sur notre sol »32. Le dilettantisme et le fatalisme qui ressortent du discours de Patrick Calvar et Manuel Valls sont d’une tristesse sans nom.

Mais pouvons-nous décemment attendre quoi que ce soit de bénéfique de cette élite dirigeante qui a ouvertement prêté allégeance au régime colonial, ségrégationniste et terroriste d’Israël ? Hervé Morin (ministre de la Défense sous la présidence Sarkozy) déclara récemment : « Il nous faut « israéliser » notre sécurité. »33 « Israéliser » la sécurité française, la prochaine étape après l' »israélisation » de la classe dirigeante française. Comme l’écrit Roland Dumas (ministre des Affaires étrangères sous la présidence Mitterrand et président du Conseil Constitutionnel de 1995 à 2000): «les Israéliens font ce qu’ils veulent en France et mobilisent la police du renseignement comme bon leur semble au nom de pratiques fort anciennes» (Coups et blessures : 50 ans de secrets partagés avec François Mitterrand, 2011). Aussi, il n’y a rien d’étonnant à ce que la France soit en proie aux pires menaces puisqu’elle est dirigée par des traîtres à la nation, qui n’en ont cure de la sécurité et de la prospérité de la France, préférant se soucier des intérêts d’Israël, seul grand gagnant d’un hypothétique chaos. Manuel Valls se déclare sans vergogne « lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël »34 quand Nicolas Sarkozy nous explique à plusieurs reprises que la sécurité d’Israël est le combat de sa vie35 – ceci n’est qu’un échantillon d’exemples témoignant de l’obédience sioniste de nos élites dirigeantes (de l’extrême gauche à l’extrême droite de l’échiquier politique). Par la faute de notre ignorance et de notre servitude volontaire, nous sommes responsables de notre malheur car « un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime ! Il est complice » (citation attribuée à George Orwell). Notre seule issue à présent, ne pas tomber dans le piège (décrit par le rabbin Rav Ron Chaya36) tendu par les fomentateurs de toutes parts, celui de la guerre, ce « massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas » (Paul Valéry).

Nordine K.

Notes de bas de page

 (1) « Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté » (Confucius). Les termes tafkiriste et wahhabite sont plus adéquats que le terme islamiste produit par le « novlangue ». Tuer des innocents (musulmans ou non) est un acte totalement antinomique avec l’Islam. Ils correspondent en réalité à la quiddité de ces récentes doctrines. De plus, la fornication (qui plus est homosexuelle ; cf. les terroristes Omar Matheen et Mohamed Lahouaiej-Bouhlel entre autres), la consommation d’alcool, de stupéfiants et de porcs (etc.) à laquelle s’adonnent ces terroristes « islamistes » avant de commettre leur sinistre forfait, sont strictement condamnés dans le Coran. Pour les monomaniaques de la haine anti-islam, nous préciserons juste qu’un tiers des victimes des attentats de Nice étaient de confession musulmane : « A Nice, plus d’un tiers des victimes de confession musulmane » : http://www.la-croix.com/Religion/Islam/A-Nice-plus-d-un-tiers-des-victimes-de-confession-musulmane-2016-07-18-1200776578

 

 

(2) Le Golem est dans la mystique juive, un être crée artificiellement à base d’argile par des procédés kabbalistiques. Incapable de parole et dépourvu de libre-arbitre, il a été façonné afin d’assister ou défendre son créateur. Dans la plus célèbre légende du Golem, celle du rabbin Judah Loew ben Bezalel dit le Maharal, ce dernier lui donnait des ordres en lui introduisant des parchemins dans la bouche.  Les légendes du Golem auraient inspiré le Frankenstein de Mary Shelley.

 

(3) Concept établi – dans son sens moderne – par Bernard Lewis et son élève Samuel Huntington, deux intellectuels appartenant au courant néo-conservateur. Il existe déjà des traces de ce « choc des civilisations » dans la rhétorique du kabbaliste Salomon Molkho, qui, comme nous l’explique l’historien Youssef Hindi dans son ouvrage Occident et Islam, tenta de convaincre l’Église et le Saint Empire romain germanique d’entrer en guerre contre l’Empire ottoman, afin d’expulser ce dernier de Palestine et y reconstruire le royaume d’Israël.

 

(4) Le « programme afghan » (ou « opération cyclone ») désigne une opération secrète menée par la CIA en Afghanistan entre 1979 et 1992. Cette opération eu pour but de créer et armer des cellules de combattants fondamentalistes contre le gouvernement communiste afghan, soutenu par l’URSS.

 

(5) « Hillary Clinton dévoile la création d’Al Qaida par les Etats Unis » : https://www.youtube.com/watch?v=Osc2o5Vs4Z8« Al-Qaida a été créé par les américains – Hillary Clinton avoue » :

 

 

(6) « Ben Laden a reçu un agent de la CIA à Dubaï » :

http://www1.rfi.fr/actufr/articles/022/article_10979.asp – « Ben Laden et la CIA : les détails de la rencontre » :

http://www1.rfi.fr/actufr/articles/023/article_11125.asp

 

(7) « Un israélien impliqué dans les attentats du 11 septembre » : https://www.youtube.com/watch?v=89XwDSAvJKI

 

(8) « SwissLeaks : le diamantaire israélien d’Al-Qaïda était lié au Mossad »: http://www.panamza.com/150215-swissleaks-alqaida-mossad/

 

(9) «Isis: the inside story»

https://www.theguardian.com/world/2014/dec/11/-sp-isis-the-inside-story

 

(10) Ibid.

 

(11) À qui Daech vend-il son pétrole ?

http://www.huffingtonpost.fr/2014/10/11/daech-petrole-etat-islamique-marche-petrolier_n_5964614.html

 

(12) Jean-Louis Izambert, 56 – Tome 1 : L’État français complice de groupes criminels :

https://books.google.fr/books?id=q6YQCwAAQBAJ&pg=PT192&lpg=PT192&dq=%C2%AB+Il+est+clair+que+l%E2%80%99Arabie+saoudite+puis+le+Qatar+l%E2%80%99ont+financ%C3%A9+%C2%BB+Alain+Chouet&source=bl&ots=d0FEFLDSW2&sig=pT7uMm6L1WqEMOLVVzB5TNGJfoI&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjap4nlp4rOAhUJJcAKHZZPDecQ6AEIKzAB#v=onepage&q=%C2%AB%20Il%20est%20clair%20que%20l%E2%80%99Arabie%20saoudite%20puis%20le%20Qatar%20l%E2%80%99ont%20financ%C3%A9%20%C2%BB%20Alain%20Chouet&f=false

 

Voir aussi : « Alain Chouet :  « Nous sommes alliés avec ceux qui sponsorisent depuis trente ans le phénomène djihadiste » » : https://www.les-crises.fr/alain-chouet-nous-sommes-allies-avec-ceux-qui-sponsorisent-depuis-trente-ans-le-phenomene-djihadiste/

 

(13) « COMPTES RENDUS DE LA COMMISSION DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA DEFENSE ET DES FORCES ARMEES »: http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20141215/etr.html

 

 

(14) « McCain: Obama’s National Security Team Recommended Arming ISIS»: https://www.youtube.com/watch?v=LukjUMLI8ig

 

(15) « John McCain admet être en contact permanent avec l’EIIL » :

 

(16) Nous reprenons ici une formule tirée du 123ème verset de la 6ème sourate du Coran : « Ainsi, Nous avons placé dans chaque cité de grands criminels qui y ourdissent des complots. Mais ils ne complotent que contre eux-mêmes et ils n’en sont pas conscients. »

 

 

(17) Concept géopolitique établi par des géographes allemands permettant de justifier une politique de conquête territoriale. Il désigne l’espace vital (de l’allemand Raum = espace, et Leben = vie) estimé nécessaire pour assurer dans un premier temps la survie et dans un second temps la croissance d’une population, d’une race. Ce concept a été repris dans la terminologie nazie afin de justifier les conquêtes de l’Est nécessaires pour assurer la pureté de la race aryenne soi-disant supérieure et lui permettre d’asseoir sa domination sur l’Europe.

 

(18) Nous reprenons ici la formule du savant israélien Yeshayahou Leibowitz – « Leibowitz : « »La politique d’Israël salit tout le peuple juif » et le judéo-nazisme » https://www.youtube.com/watch?v=wA9gfGvyijs

 

(19) « En ce jour-là, l’Eternel fit alliance avec Abram, et dit : Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d’Egypte jusqu’au grand fleuve, au fleuve d’Euphrat, […] » (Genèse, chapitre 15, verset 18)

 

(20) Michael Ledeen, Jewish World Review, 7 juin 1999 – Michael Ledeen est un éditorialiste de la revue néo-conservatrice National Review. Il fut le principal conseiller pour les affaires internationales de Karl Rove, l’éminence grise (jusqu’à sa démission en 2007) du président George W. Bush. Il fut par ailleurs membre de la loge maçonnique Propaganda Due en Italie impliqué dans l’opération Gladio (voir notre n°24).

 

(21) Un monde en réalité soumis aux dogmes pervers du libéralisme-libertaire, se situant de facto aux antipodes des valeurs prônées par Moïse et Jésus de Nazareth.

 

(22) « Christian Estrosi : une « troisième guerre mondiale » est déclarée à « la civilisation judéo-chrétienne » » :

 http://www.sudouest.fr/2015/04/26/christian-estrosi-une-troisieme-guerre-mondiale-est-declaree-a-la-civilisation-judeo-chretienne-1904063-710.php

 

(23) Selon Donatella Della Porta (professeur de sciences politiques et de sociologie politique à l’Institut universitaire européen de Florence), la stratégie de la tension est «la manipulation en sous-main par le gouvernement de groupes politiques radicaux afin de provoquer des débordements qui favoriseraient aux yeux de l’opinion publique des politiques autoritaires. »

 

(24) « Le juge anti-mafia Imposimato accuse le groupe Bilderberg de terrorisme »

 

(25) À propos des lois liberticides, nous invitons nos lecteurs à visionner la vidéo publiée par l’association ID Politiques, « Loi Renseignement : de 2015 à 1984 » :

 

(26) « 179 – Le Nouvel Ordre Mondial selon Attali »

 

(27) Attentats de Paris : qui a prévenu Éric de Rothschild ? http://www.panamza.com/191115-attentats-rothschild/

 

(28) cahier n°25 du journal Les archives Israélites,1861

 

(29) « Hasbara (הסברה) est un mot hébreu qui signifie littéralement « explication » ou « éclaircissement ». Ce terme est utilisé par Israël et les groupes pro-israéliens pour désigner des opérations de communication et de propagande qui cherchent à défendre le point de vue et la politique de l’État d’Israël auprès de l’opinion publique internationale. Le ministère des affaires étrangères israélien propose ainsi à la diaspora juive des cours en ligne de hasbara. »

 

(30) « Terrorisme : on sacrifie les victimes pour ne pas avoir à livrer bataille contre les bourreaux » :

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/07/28/31001-20160728ARTFIG00130-terrorisme-on-sacrifie-les-victimes-pour-ne-pas-avoir-a-livrer-bataille-contre-les-bourreaux.php

 

(31)« Le patron de la DGSI évoque un pays « au bord d’une guerre civile » »

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-patron-de-la-dgsi-evoque-un-pays-au-bord-d-une-guerre-civile_1804877.html

 

(32) « Valls : « il faut s’habituer à vivre avec la menace terroriste » » : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/02/16/97001-20150216FILWWW00051-valls-il-faut-s-habituer-a-vivre-avec-la-menace-terroriste.php

 

(33) Hervé Morin : « Il nous faut israéliser notre sécurité » : http://www.lemondejuif.info/2016/07/herve-morin-faut-israeliser-securite/

 

(34) « Manuel Valls  » Je suis lié de manière éternelle à Israël » » :

 

(35) « Sarkozy: « La sécurité d’Israël est le combat de ma vie »» :

https://www.youtube.com/watch?v=C01n-2P1JWo / « »Défendre Israël est le combat de ma vie. » N.SARKOZY » :

 

(36) « Comment arrivera la victoire juive Rabbin Ron Chaya » ?

 

_______________________

Nous vous informons que les propos tenus dans les articles n’engagent que leurs auteurs respectifs et que l’association n’en assume aucunement la responsabilité.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s