Peut-on être pour les valeurs de la République et contre le multiculturalisme ?

 «  La France a élevé dans le monde le principe d’une civilisation purement idéale, écartant toute idée de différence de races.  »
Ernest RENAN

«    La fusion des races a commencé dès les âges préhistoriques. Le peuple français est un composé. C’est mieux qu’une race. C’est une nation.  »
Jacques BAINVILLE

«    Un Français  ? Un homme qui s’interroge sur l’Homme, en français.  »
Albert JACQUART

Un énième débat sur l’identité nationale depuis le coup politique de Nicolas Sarkozy et Patrick Buisson porté par le transfuge du PS, Eric Besson ? Un autre débat, peut-être, mais qui se veut concluant et sans détour stérile, démagogique ou partisan. Cette question est très présente dans le débat public, notamment à travers la question de la laïcité, l’immigration et de la «  grande peur  » inspirée par les Français de confession musulmane soulevée par toutes les chapelles politiques et qui annexe tous les espaces de la sphère médiatico-politique.

Des notions comme race, nation, religion, identité, République, culture se diffusent imprudemment et sans fil conducteur clair dans «  nos  » ondes, papiers et même discussions de salons (ou de bistrot).

Le citoyen courageux, éclairé et de bonne moralité ne tentera pas d’éluder une question qui titille bon nombre d’acteurs passifs et actifs de la vie sociale et politique.

Pour éviter tout faux détour, la question sera posée de la manière la plus percutante  : peut-on être républicain et contre le multiculturalisme  ? Peut-on se réclamer des valeurs de la République Française et rejeter le multiculturalisme  ?

Nous nous attacherons à faire déboucher cette question sur une conclusion claire et tranchée.

 Que sont les valeurs de la République  ?

Pour répondre à cette question, il s’agit de s’appuyer sur un des fondements de la République Française  : la Constitution de 1958, actuellement en vigueur.

Bonne nouvelle, les éléments de réponse à notre interrogation de départ figurent dès le premier article de la Constitution  !

Le préambule de la Constitution se définit comme suit  : «  La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale.    Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.  ».

Ces éléments de la Constitution de la République Française sont éloquents et infiniment plus crédibles que les commentaires forcément intéressés et pas toujours honnêtes des hommes d’Etat, penseurs, académiciens, analystes politiques et autres faiseurs d’opinion pas essence non légitimes  : la République Française respecte ses citoyens, quel que soit le mode de vie de ceux-ci, et aucune restriction culturelle ou religieuse ne figure dans la Constitution pour la définition de l’identité républicaine française, hormis l’usage de la langue française. Donc, un citoyen français, fût-il un adepte de djellabas, de la longue barbe, de la coupe du mulet, de collants roses ou autres jeans moulants, doit parler la langue française, pour être conforme aux valeurs de la République.

A la lecture de la Constitution Française, les valeurs républicaines sont claires comme de l’eau de roche  : être un Français respectueux des valeurs républicaines, c’est être un Français qui respecte les libertés individuelles, et donc les modes de vie différents.

 Les valeurs de la République refusant tout distinguo sur la base de la race, de la religion, des opinions et des modes de vie, peut-on être républicain et blâmer des cultures différentes  ?

La réponse à cette question semble être une évidence  : un citoyen élevé authentiquement aux valeurs républicaines ne peut rejeter le multiculturalisme. Rejeter le multiculturalisme revient à porter atteinte gravement aux valeurs de la République.

Le constat est très simple  : puisque le fondement de la République est la possibilité pour chaque citoyen de vivre comme bon lui semble tant qu’il respecte son autre concitoyen, vivre selon d’autres us et coutumes n’est pas une infraction aux valeurs républicaines, au contraire En revanche, reprocher à un citoyen de ne pas vivre selon un mode de vie dit «  français  » (sachant que la notion de mode de vie à la française n’a guère de sens dans un contexte de société foncièrement basée sur les libertés individuelles) relève d’une violation indiscutable de l’identité républicaine française.

Cette démonstration, basée sur la logique et le bon sens, ne trouvera comme adversaires que des identitaires conservateurs  : ces derniers partent du principe que pour être Français, il faut renoncer à sa liberté individuelle, et subséquemment aux valeurs de la République, pour devenir un Français de coutume. Il sacrifiera les valeurs de la République sur l’autel poussiéreux et mal bricolé d’une identité nationale aux contours arbitraires et insensés en soi, car les coutumes changent avec le temps.

Évidemment, pour ne pas donner de prétextes aux antirépublicains, notamment ceux de l’extrême-droite identitaire, pour caricaturer les sains défenseurs du multiculturalisme républicain, il est évident que le multiculturalisme a pour limite intrinsèque et corollaire logique le respect de la différence. Ainsi, il convient de condamner aussi bien le citoyen qui veut interdire la kippa et le voile que celui qui veut l’imposer. Chacun vit comme bon lui semble tant qu’il ne demande pas explicitement aux autres citoyens de vivre comme lui. Par exemple, le citoyen français républicain ne reproche pas à un autre citoyen français de porter un boubou africain ou une djellaba, mais il peut seulement lui reprocher de vouloir imposer son accoutrement aux autres. Encore faut-il que cette démarche coercitive soit clairement caractérisée. Inutile de dire que cette démarche coercitive relève très souvent d’un fantasme ou d’une vue de l’esprit  : je n’ai jamais vu un Français m’arrêter dans la rue pour me demander avec intimidation de porter un boubou ou une djellaba.

Conclusion de l’analyse  :

Être un Français républicain, c’est par essence vénérer le multiculturalisme. L’ennemi du multiculturalisme est l’ennemi des valeurs de la République Française, donc de l’identité française. Un Français qui rejette le multiculturalisme de sa Nation est par essence un lepéniste affirmé, dissimulé ou refoulé, puisque les valeurs de la République accouchent d’une nation fondée sur le respect des libertés individuelles, incompatibles avec le rejet des modes de vie, mœurs et cultures nouvelles par rapport aux traditions historiques de la France. On le répète  : les valeurs républicaines imposent les libertés individuelles, qui se manifestent notamment et surtout par le respect de la pluralité des modes de vie, donc des cultures.

La seule et unique condition non négociable sur le plan culturel des valeurs républicaines est le fait de parler la langue française (article 2 de la Constitution Française de du 4 octobre 1958 en vigueur).

Ainsi, pour revenir à un débat d’actualité, défendre la laïcité est un comportement républicain, restreindre les comportements religieux individuels qui se manifestent hors des instances publiques (kippa, foulard, turban sikh…) relève d’une hystérie antirépublicaine, donc antifrançaise. Si on part du postulat que l’identité française puise sa source dans les valeurs de la République, la nostalgie identitaire est un reliquat barbare, pour reprendre l’expression de l’économiste Keynes, d’un anti-républicanisme qui sommeille en bon nombre de citoyens trop ancrés dans des habitus et superstitions.

En d’autres termes, le Français hostile au multiculturalisme pourra se réclamer d’une France, mais certainement pas celles des valeurs républicaines et des Droits de l’Homme.

La conclusion de ce sujet de réflexion met en lumière un principe de réalité à méditer pour les bâtisseurs du futur de la nation française, dont ils ont déjà conscience sans oser l’avouer  : entre la République et l’affirmation de l’identité autochtone française, il faudra choisir. Sinon, on restera dans le mensonge ou les arrières-pensées refoulées…

L’auteur de cet article a également son propre site : Découvrez son propre site bonvenin.com, en cliquant ici !

____________

Réagissez en nous envoyant vos articles à publier sur le site ou envoyez nous vos articles d’opinions sur d’autres sujets que nous publierons avec plaisir !

 

multi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s